Maguy GALLET-VILLECHANGE

le titre de Workshop:
>LE MOULIN DE LA FOLIE- juillet 1944 : Un ROMAN VRAI destiné à ceux qui aiment la liberté, rêvent de fraternité et d’AMOUR
>


Maguy -VILLECHANGE

Auteur français, née à Montmorillon. En 1976, elle découvre                 l’Education Populaire au sein de stages Jeunesse et Sports et rédige une maîtrise sur le théâtre enfants.

S’adonne à l’enseignement théâtral au CAEL de Bourg la Reine ainsi qu’à l’écriture de pièces de théâtre  pendant dix années.

Entre, sur concours, au Ministère Jeunesse et Sports comme Conseiller Art Dramatique ; exerce en région Centre où elle enseigne, outre l’art théâtral,  la pédagogie des ateliers MEMOIRE, au sein de formations gérontologiques, ainsi que la pratique d’ateliers ECRITURE.

A l’heure de la retraite, un concept que l’auteur n’accepte pas, elle s’adonne à sa passion : l’ECRITURE (publication de nouvelles en collectifs). Elle partage donc son temps entre l’Essonne, où elle randonne avec ses amis à Fontainebleau et dans la France entière. Elle fait découvrir les richesses du patrimoine poitevin et savoyard à ses trois petites filles( elle réside l’été à Brigueil le Chantre) et elle  tente de réhabiliter sa bibliothèque personnelle en participant à un atelier Reliure, car sa passion demeure le livre. Se découvre une passion pour la cythare qu’elle étudie au Monastère du Limon à Vauhallan (Essonne).

Bénévole, elle aime autant lire dans le cadre des Donneurs de Voix pour les gens aveugles ou mal voyants que pour les enfants dans le cadre de Lire et Faire Lire,

Elle continue à écrire des anecdotes. Pour elle « relater c’est aussi frelater » afin d’ajouter du piment au quotidien. Ainsi est né son premier ethno-roman : FILE ETOUPE… en septembre 2007 aux éditions Cheminements où il a reçu un accueil favorable. Puis, c’est l’écriture du Général de Ladmirault (editions ANOVI) et enfin, à l’automne 2008 est paru MON GRAND PERE, CE POILU, aux éditions Cheminements.

Chacun sait que l’art théâtral est éphémère et il est logique que l’écriture prenne le relais pour continuer à enchanter un public dit populaire par la valorisation du savoir-être, sans oublier les impératifs pédagogiques, littéraires et esthétiques d’un ouvrage ouvert et accessible à TOUS.

Cette littérature du terroir, pour l’auteur,  correspond :

– aux données de la culture populaire marquée par des racines historiques et géographiques, par des mentalités, par une mémoire, par une omniprésence de l’espace et du temps, une littérature respectueuse de l’art de la tradition orale.

– une littérature qui révèle les imprégnations culturelles, les traces de l’Histoire, le souvenir des civilisations, les passions des êtres et leurs destinées.

-une littérature au service d’une idée, d’un héros ou d’un oublié de l’Histoire.